Grenouille rousse
Rana temporaria

Bild
Grasfrosch auf einer Kiesfläche
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

Les grenouilles rousses hibernent parfois dans l’eau bien oxygénée, mais surtout dans des cachettes terrestres ou souterraines, par exemple en s’enfouissant dans le sol humide d'une forêt. Lors de la migration en direction des lieux de ponte dès le premier dégel, de nombreux individus se font écraser sur les routes. Les grenouilles rousses apparaissent souvent tôt dans l'année (à partir de +4°C) et en grand nombre sur les sites de ponte. Le point culminant de l'activité reproductrice est atteint vers le 10 mars. Les grenouilles rousses sont fidèles à leur plan d’eau de naissance mais colonisent aussi spontanément de nouveaux endroits. Les mâles ont deux sacs vocaux internes, leur croassement est sourd et discret. Les femelles pondent généralement dans les zones d’atterrissement peu profondes. Les grappes de ponte, à la surface de l'eau, contiennent jusqu'à 4'500 œufs et forment ensembles un tapis gélatineux. Les jeunes grenouilles quittent l'eau en juin et se déplacent vers leurs habitats terrestres et sont très discrets jusqu’à la maturité sexuelle qui est atteinte après trois ans. Se nourrit d'insectes, d'escargots et d'annélides.

Signes distinctifs

Coloration variable, principalement brunâtre, plus ou moins tachetée. Tache temporale brune ou noire. La peau est plutôt lisse. Les pattes arrière sont longues, le plus souvent rayées de couleur foncée. Yeux jaunes dorés, pupille ovale (horizontale).

Appartient à
Physique

6,5-10 cm

Confusions possibles

Les grenouilles vertes ou rieuses peuvent être confondues avec la grenouille rousses, surtout lorsqu'elles sont jeunes. Toutefois, la zone temporale, située derrière l’œil,  de ces deux grenouilles n’est pas sombre. Une distinction par la couleur est difficile, car certaines grenouilles vertes peuvent être presque brunes ; par contre, les grenouilles rousses ne sont jamais vertes. La grenouille agile est plus petite, a des pattes plus longues, une couleur uniforme et un ventre blanc avec un museau pointu. On entend sont cri caractéristique « vog, vog, vog » notamment à GE, SH et au TI.

Période d’activité

Mi/fin février – mi-novembre

Homme & animal

Menaces
  • Circulation routière : En migration vers leurs frayères, les grenouilles rousses doivent souvent traverser plusieurs routes.
  • Asphyxie dans l'étang : si les feuilles et les plantes mortes ne sont pas retirées de l'étang en automne, des substances toxiques peuvent s'y accumuler en raison de la décomposition de ce matériel végétal. La décomposition diminue la teneur en oxygène de l'étang et les grenouilles rousses qui hivernent peuvent suffoquer dans l'étang gelé ou être empoisonnées par ces substances toxiques.
  • Herbicides et pesticides : en raison de leur peau fine et très perméable, les amphibiens sont particulièrement sensibles aux pesticides et aux herbicides.
Mesures de soutien
Promouvoir l’espèce dans son propre jardin

La grenouille rousse colonise très rapidement les nouveaux étangs de jardin. Cependant, si les étangs ne sont pas régulièrement désherbés ou s’ils sont encombrés de feuilles mortes, les grenouilles rousses qui hibernent dans l'étang peuvent mourir par manque d'oxygène. Comme tous les amphibiens, la grenouille rousse est très sensible aux pesticides et aux engrais artificiels. L'utilisation de tels produits dans le jardin doit donc être évitée.

Migrations à haut risque

Pendant les périodes de migration en février / mars mais aussi en juin / juillet, la circulation routière est un grand danger pour la grenouille rousse. Dans ces moments-là, les routes proches des plans d'eau doivent être évitées la nuit ou être empruntées prudemment et lentement. À partir de la mi-février, des barrières temporaires sont érigées aux endroits où les voies de migrations traversent des routes fréquentées. Les organisations de protection de la nature recherchent régulièrement des bénévoles pour ces interventions.

Conseils

Lève-tôt silencieux

La grenouille rousse occupe les habitats les plus divers, seuls les endroits extrêmement secs et les zones agricoles utilisées intensivement sont évités. Ces « lèves-tôt » parmi les amphibiens se trouvent généralement très tôt au printemps dans les lieux de ponte. Les croassement de la grenouille rousse sont très discrets et rappellent davantage un grognement. L’espèce est principalement active le soir. La variation de coloration et des motifs des grenouilles rousses est énorme, c'est pourquoi il n'est pas conseillé d’identifier l'espèce seulement par la coloration.

Migration vers les quartiers d'été

Dès la fin juin, on peut observer des milliers de jeunes grenouilles près des étangs et des mares lors de leur migration vers leurs quartiers d'été. Après la saison des amours au printemps, les meilleures chances de rencontrer les grenouilles rousses dans leurs quartiers d'été se trouvent dans les forêts, les haies ou les jardins.

A la chasse aux grenouilles

Pour observer les amphibiens, munissez-vous d’une lampe de poche et partez à la « chasse aux grenouilles », lors d’une soirée pluvieuse et tempérée (> 5°C) de printemps. S’il n’y a pas de vent, vous profiterez encore mieux du concert donné par les mâles. Attention, certaines espèces sont actives très tôt dans l’année (février-mars) comme la grenouille rousse ou le crapaud commun, et quittent ensuite leur lieu de ponte. D’autres sont plus tardives comme les grenouilles vertes et peuvent être observées en avril et mai.

Grappede ponte de grenouille rousse
Têtard de grenouille rousse

Galerie

Pour cette espèce, aucune photo n’a encore été téléchargée

Pages 1
jusqu'à 0

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.