Musaraigne aquatique
Neomys sp.

Bild
Wasserspitzmaus in einem Terrarium
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

La musaraigne aquatique est notre plus grande musaraigne indigène. Comme son nom l’indique, elle est parfaitement adaptée à la vie dans l’eau : une série de poils rigides le long de la partie inférieure de sa queue en font un gouvernail efficace, alors que les poils natatoires qui bordent ses pattes rendent la nage plus facile ; sa fourrure est hydrofuge. Elle chasse les invertébrés aquatiques, plonge jusqu'à 50 cm de profondeur (record 2 mètres !) et cela jusqu'à une durée de 20 secondes.
Autre particularité, elle est l’un des rares mammifères indigènes venimeux : les glandes à venin situées sous la langue produisent un poison qui est mortel pour les animaux jusqu'à la taille d'une souris ; elle peut donc également prédater des poissons qui sont un peu plus grands qu’elle. Les femelles défendent leur territoire, les mâles errent à la recherche de femelles prêtes à se reproduire. Elles ont entre 2 et 3 portées annuelles de 4-8 jeunes chacune entre mars et août. Les jeunes sont allaités pendant 4 semaines puis sont chassés du nid par leur mère après 50 jours. La maturité sexuelle est atteinte au printemps suivant. L’espérance de vie de ce petit animal est courte, il meurt en effet généralement l'automne suivant sa naissance à l'âge d'un an et demi ou même déjà avant. Pas d'hibernation ; diminution du poids et du volume des organes et autres parties du corps (phénomène de Dehnel) par mauvais temps quand la nourriture devient rare pour économiser de l’énergie.

La musaraigne aquatique et la musaraigne de Miller (Neomys anomalus) ont un mode de vie et une apparence très similaires, présentant un pelage bicolore avec un dos noir et un ventre blanchâtre. Pour une distinction fiable de ces espèces jumelles, des analyses ADN ou des prises de mensurations crâniennes sont nécessaires.

Signes distinctifs

Grande musaraigne à la fourrure bicolore : dos gris ardoise à noir brillant, ventre blanc. Poil très dense. Pointe des dents brun rougeâtre.

Appartient à
Physique

Longueur tête-corps 7,2-9,6 cm,
queue 4,7-7,7 cm,
poids 15-20 g.

Confusions possibles

Musaraigne couronnée et musaraigne musette. La musaraigne aquatique a un dos de couleur plus foncée.

Pour une distinction fiable de la musaraigne aquatique et de la musaraigne de Miller, des analyses ADN ou des prises de mensurations crâniennes sont nécessaires.

Degré de menace

vulnérable

Période d’activité

Active toute l'année

Lebensraum

Cours d'eau, eaux stagnantes avec des berges bien végétalisées, permettant une activité de fouissage

Homme & animal

Menaces
  • Les chats : Les chats s'attaquent souvent aux musaraignes mais ne les mangent pas car ils n’en apprécient pas le goût.
  • Les pièges : Sécurisez les endroits aux parois verticales, comme les sauts-de-loup, où les musaraignes peuvent tomber sans réussir à en sortir par leurs propres moyens. Ou proposer des aides à la sortie (rampe).
  • Prédateurs naturels : Les rapaces, le héron, le renard et les serpents, notamment la couleuvre à collier, sont les principaux prédateurs naturels de la musaraigne aquatique.
Mesures de soutien
Un désordre ordonné est vital!

Toutes les musaraignes aiment les haies avec une strate herbacée dense, de l'herbe feutrée, des tas de compost, de pierres et de branches. Elles y trouvent un abri et des endroits pour faire leur nid. Laissez des bandes d'herbe dans le jardin, par exemple, le long des murs ou des clôtures et prévoyez de nombreuses cachettes. Engagez-vous pour la renaturation des cours d'eau dans votre région.

Conseils

Bonne nageuse

De par son mode de vie, la musaraigne aquatique est liée aux plans d'eau et peut être trouvée dans ou aux abords immédiats des petits plans d'eau stagnante et courante avec une bonne qualité d'eau. Elle nage bien, mais sur terre elle préfère se déplacer dans la végétation riveraine dense. Parce qu'elle est rare et vit très cachée, elle est difficile à observer. Les indices de présence sont discrets, comme des provisions d’escargots, de batraciens ou de poissons partiellement consommés. On trouve parfois des coulées qu’elle emprunte dans la végétation épaisse pour se rendre dans l’eau.

Hyperactive et vorace

Comme les autres musaraignes, la musaraigne aquatique est toujours en mouvement, elle est active près de 11 heures par jour. Par ailleurs, elle a besoin de beaucoup d’énergie pour maintenir sa température corporelle car son corps présente une grande surface par rapport au volume. De ce fait, elle est toujours à la recherche de nourriture et consomme l’équivalent (invertébrés, petits crustacés, petits poissons, grenouilles) de près de 50% de son poids corporel par jour. Il lui arrive parfois de consommer des proies rencontrées par hasard lors de ses courtes expéditions sur la terre ferme.

Chez la musaraigne aquatique, des poils rigides sur la queue et les pattes aident à la nage.

Galerie

Pour cette espèce, aucune photo n’a encore été téléchargée

Pages 1
jusqu'à 0

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.