Campagnol terrestre
Arvicola amphibius

Bild
Schermaus auf Wiese
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte

Biologie

Ce campagnol de taille remarquable vit presque exclusivement dans le sol et ne circule qu’exceptionnellement en surface. Le système de terrier (jusqu’à 80 m de long) est largement ramifié, avec des chambres de nidification et de stockage. C’est avec ses incisives qu’il creuse ses galeries. Contrairement à la taupe, la terre est éjectée en monticules aplatis avec une ouverture sur le côté et en diagonale vers le haut ; enfin, les tas ne sont pas alignés. En hiver, il vit directement entre la neige et la surface de la terre. Alimentation : principalement racines, mais aussi tiges et feuilles de plantes.

Le campagnol fouisseur se reproduit pendant la saison chaude ; on peut observer de grandes fluctuations dans la densité de la population. Ainsi une population peut passer de quelques dizaines d’individus au printemps à 500 individus par hectare en 6 mois. Outre cette variation saisonnière, on observe également des cycles sur 6 ans culminant dans des périodes de pullulation (jusqu’à 1500 individus/ha). Ces populations peuvent causer de gros dégâts aux cultures telles que les arbres fruitiers ou les cultures herbagères en rongeant fortement les racines. Son principal prédateur est l’hermine, pour qui il peut représenter jusqu’à 90% des proies, mais de nombreux rapaces et d'autres prédateurs terrestres, en particulier le renard, mangent également les campagnols fouisseurs. Principal hôte intermédiaire du ténia du renard.

Signes distinctifs

Corps trapu avec museau émoussé, tête large et cou épais. Petites oreilles à peine visibles. Coloration variable, en général plutôt gris-beige.

Appartient à
Physique

Longueur tête-corps 13,5-16,5 cm, queue 5,5-7 cm.

Confusions possibles

Campagnol agreste, campagnol des champs, campagnol roussâtre

Degré de menace

non menacé

Période d’activité

Actif toute l'année, mode de vie souterrain

Lebensraum

Dans les zones ouvertes, prairies ou pâturages, souvent dans les vergers, également dans les jardins, rarement dans les forêts.

Homme & animal

Mesures de soutien
Pas de promotion

Une promotion spéciale du campagnol fouisseur n'est pas nécessaire car l'espèce est très commune. Les campagnols ont une certaine importance écologique en tant que proie pour de nombreux prédateurs (not. hermine, fouine, renard) et rapaces (not. chouette effraie, faucon crécerelle).

Conflits avec l'homme

Les campagnols sont contrôlés localement (piégeage, gazage) lorsqu'ils causent trop de dommages à la végétation des prairies et dans les vergers, que ce soit en s’alimentant ou à cause de leurs galeries.

Conseils

Habitant des prés et prairies

Le campagnol fouisseur est un habitant des prairies et des pâturages ou des vergers. Il est donc plus probable qu'on le trouve dans les zones marginales des agglomérations. Parfois, il vit aussi dans les jardins. Ces campagnols sont diurnes et nocturnes. Cependant, il est difficile de les observer car ils ne quittent pratiquement jamais leur système de galeries. Le plus simple est de demander à un spécialiste des petits mammifères de votre région et de l'accompagner lors d'une sortie de piégeage.

Dis-moi à quoi ressemble ton tas…

Cherchez les monticules de terre dans les prairies, ces traces révèlent la présence d’un système de galeries souterrain. Les campagnols fouisseurs creusent leurs propres systèmes de tunnels avec leurs incisives. Lorsqu’ils creusent, ces petits animaux poussent la terre vers le haut avec leur tête tous les quelques mètres formant ainsi des tas de terre. La taupe d’Europe creuse également des terriers, formant des taupinières. La forme et la disposition des monticules permettent de distinguer facilement les deux mammifères.

  • Taupinière : La taupinière est haute et ronde. Le trou de la galerie (2 doigts de diamètre) se trouve au milieu du monticule et mène verticalement vers le bas. La disposition des monticules est plus régulière (en ligne) que chez le campagnol fouisseur.
  • Monticule de campagnol fouisseur: Les monticules du campagnol fouisseur sont plus allongés et aplatis. Ils contiennent souvent des racines ou de l'herbe bien visibles, car cette espèce est herbivore et cherche des racines et des tubercules dans les galeries. Le trou est généralement situé au bord du monticule. La disposition est désordonnée.
Caractéristiques des monticules de campagnol fouisseur: plutôt aplatis, trou sur le côté, disposition désordonnée
Caractéristiques des taupinières: forme haute et ronde, trou au milieu du monticule, disposition régulière le long de la galerie.

Galerie

Pour cette espèce, aucune photo n’a encore été téléchargée

Pages 1
jusqu'à 0

Carte

La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.